ACTUALITE/EVENEMENTS A VENIR

Rassemblement pour Shaoyo Liu vendredi 29 mars à 18h – Strasbourg

Encore un tué de la logique sécuritaire et du racisme d’Etat,
jusqu’à combien?
Le Collectif Vérité et Justice pour Hocine Bouras souhaite aujourd’hui partager son sentiment d’horreur et d’injustice à la suite de l’assassinat par balle de Shaoyo Liu, la nuit du 25 mars 2017 à Paris commis par des agents de la BAC en civil. Nous appelons à Strasbourg à un rassemblement de solidarité avec la famille endeuillée de Shaoyo Liu et son quartier mobilisé ce vendredi 31 mars 2017 Place Kléber.
Nous connaissons par coeur la chanson répétitive des médias reprenant la version policière, et l’issue judiciaire de ce type d’affaire : Criminalisation de la victime, et répression de la colère légitime – Légitime défense pour les policiers – Non-lieu. Circulez il n’y a rien à voir qu’un fait divers, ou au mieux une simple possibililité de « bavure policière » insinueront peutêtre d’autres…

Après Zyed et Bouna, Ali, Lamine, Amine, Morad, Lahoucine, Wissam, Hocine, Babacar, Adama, et tant d’autres, le meurtre de Shaoyo Liu est le dernier en date d’une longue lignée de crimes racistes et policiers commis en France, qui se dénombrent à plus d’une dizaine par an. Il nous confirme malheureusement l’urgence de l’organisation face à un racisme qui est structurel et sa police meurtrière, elle-même protégée par une justice complice.

Cet événement nous remet face au récent passage de la loi d’élargissement de la légitime défense pour les policiers, qui confirme et accentue en l’institutionnalisant un pouvoir de tuer en toute impunité pour les personnes chargées de « notre sécurité ».

Il est important de se montrer uni.e.s face à cette violence systémique, venez nombreux.ses et déterminé.e.s pour combattre la répression impitoyable et assassine qui a causé à son domicile et sous les yeux de ses enfants la mort de Shaoyo Liu .


C’est pourquoi nous appelons à un rassemblement de soutien et de solidarité avec la famille Liu, pour que s’arrête cette hoggra policière, ce vendredi 31 mars à 18h Place Kléber à Strasbourg. 

PAS DE JUSTICE PAS DE PAIX!

On n’oublie pas Hocine Bouras, tué le 26 août 2014 entre Strasbourg et Colmar d’une balle dans la tête par un gendarme, et les non-lieux qui ont suivis, comme dans tant d’autres affaires connues ou restées dans l’anonymat. Il faut que ça cesse! Les quartiers ne sont pas des stands de tirs! Stop au racisme et au permis de tuer des forces de l’ordre!

L’événement facebook à partager au max –> https://www.facebook.com/events/317286792019383/

Les prochains jours :

 

  • Le vendredi 07 avril 2017 à Marseille

17308785_197895697365600_5035706085421039099_n

Justice pour tous
Journée de rencontres et de solidarité

Discussion / 16h
Créer des solidarités et se défendre face à la police et la justice. Venez discuter avec le comité justice pour Adama, des habitants de Villiers-le-Bel, le comité de vigilance contre les violences policières à Pantin et d’autres familles et comités.

Concert / 19h30
Tino
Sitou Koudadjé
Première Ligne (Skalpel, E.One & Akye)
Mokless et Ahmed koma scred connexion officiel (Scred Connexion)

Ouverture des portes à 15H
Prix libre (tous les bénéfices seront reversés à des familles)
Restauration, buvette et tables de presse et d’information sur place
CNT / 33 rue des Vignoles 75020 Paris (Métro : Buzenval ou Avron)

Artwork : Helios Figuerola Garcia

En 2011 après des années de procédure, les frères Kamara étaient condamnés à 12 et 15 ans de prison pour « tentative d’homicide » contre des policiers. Ils payent le prix d’une vengeance d’État qui s’est déchaînée après les révoltes de 2007 à Villiers-le-Bel. Des révoltes qui faisaient suite à la mort de Lakhamy Samoura et Moushin Sehhouli, parechoqués par une voiture de police le 25 novembre 2007.
Il y a quelques semaines, on apprenait la mise en examen de Bagui Traoré pour « tentative d’assassinat », lui aussi contre des policiers. Bagui Traoré se battait depuis le 19 juillet 2016 pour rétablir la vérité et obtenir la justice pour son frère Adama Traoré, tué par des gendarmes. Sa mise en examen s’inscrit dans la série de harcèlements policiers, judiciaires et politiques qui visent la famille Traoré et les habitants de Beaumont-sur-Oise.
S’organiser pour la vérité et la justice c’est s’exposer à l’acharnement,aux procès pour l’exemple, à la peine de voir des familles déchirées. S’organiser est aussi une affaire quotidienne, avant que le pire n’arrive, comme le montre l’exemple du comité de vigilance contre les violences policières à Pantin, constitué après une série d’épisodes de violences policières subis par la famille Kraiker. Depuis, cette famille et plus généralement les habitants de l’îlot 27 doivent faire face au harcèlement quotidien de la police et tentent de trouver des réponses quotidiennes pour y mettre fin.
S’organiser c’est avant tout s’organiser localement mais c’est aussi échanger des expériences, créer des solidarités.

  • En décembre 2015, Babacar Gueye était abattu par la police de Rennes. Une première plainte de sa famille avait été classée sans suite par le parquet. Le jeudi 16 mars 2017, une instruction judiciaire a finalement été ouverte. Restons informé.e.s  et solidaires avec sa soeur Awa et le Collectif Justice pour Babacar Gueye. Le 28 avril aura lieu à Rennes la projection du film Les coups de leurs privilèges (lieu encore à définir)

–> Blog : https://justicepourbabacar.wordpress.com/

  • Soutien à la famille Traoré contre l’acharnement policier et judiciaire et à son quartier solidaire. On continue de soutenir le collectif Justice pour Adama.

17308821_254623841614788_1884371028226245426_n#Libérezles #LaVéritépourAdama

Toujours d’actualité:

Campagne de soutien financier pour le Collectif Vérité et Justice pour Hocine Bouras en vue de la Cour de Cassation

Notre Collectif Vérité et Justice pour Hocine Bouras lance une campagne de soutien financier pour la poursuite de sa lutte en Cour de Cassation, suite à la confirmation du non-lieu de septembre 2016 par la Cour d’Appel de Colmar quant au meurtre par balle de Hocine par un gendarme, alors qu’il était menotté et en situation de transfert. Pour 2017 encore (jusqu’à quand si nous ne faisons rien et baissons les bras?), l’Etat et la Justice continuent d’êtres complices des meurtres commis par des policiers et gendarmes, et ne cessent de légitimer ainsi le Permis de Tuer pour les forces de l’ordre (armées ou pas!).

N’hésitez pas à partager et diffuser ce lien  —> Campagne de soutien du collectif Vérité et Justice pour Hocine Bouras et à contribuer au pot commun en ligne.

Merci à toutes les personnes qui nous soutiennent au quotidien, et qui luttent contre cette impunité policière et contre la Justice à deux vitesses!

* * * * *

Pétition en ligne  pour s’opposer au Permis de tuer

du Collectif Urgence notre Police Assassine

déjà + de 17 000 signataires! Continuons à soutenir cette campagne!

* * *

2017, ON NE LACHE RIEN PAS DE JUSTICE PAS DE PAIX!