ACTUALITE/EVENEMENTS A VENIR

A Strasbourg:

  • Samedi 09 décembre à 15h, Rdv au Faubourg National pour une manifestation unitaire « Non au local fasciste à Strasbourg« . Cette manifestation se fait en opposition de l’ouverture d’un local appelé l’Arcadia, inauguré le même jour avec le Mouvement « Bastion Social » dont le slogan est  » les nôtres avant les autres ». L’appel de cette manifestation est trouvable ici. Assez des politiques racistes et sécuritaires, et de celles et ceux qui les défendent, et pour qui ce n’est jamais assez…

 

  • Mercredi 13 décembre, le Food Not Bombs de Strasbourg organise un repas vegan au Faubourg National dès 19h, dont le thème sera « les violences policières ». Vous trouverez le lien facebook de cet événement ici.

 

* * *

 

22552707_482274705472844_6928967912237691896_n

STOP AUX VIOLENCES ET AUX CRIMES POLICIERS

3 décembre 2015 : 4h du matin dans un immeuble de Maurepas à Rennes. Une crise d’angoisse, un appel aux secours. 8 policiers arrivent dont 4 agents de la BAC, armés d’un taser, de deux matraques téléscopiques et d’armes létales. En quelques minutes, Babacar Gueye, en pleine crise d’angoisse se mutile avec un couteau,et meurt sous les balles d’un agent de la BAC. 5 au total. Cela fait 2 ans. 2 ans que ceux qui l’aimait ont rejoint le douloureux combat des familles de victimes de crimes policiers. Babacar Gueye avait 27 ans et la vie devant lui.

Ceux qui le connaissaient se souviennent de son sourire, de son rire, de sa sensibilité, de sa bonté, de son amour de l’autre.
Ils savent que si Babacar est mort, c’est parce qu’il était noir, et ils se posent la question : si tout cela s’était passé dans un quartier riche comme le Thabor et non dans un des quartiers les plus pauvres de la France hexagonale, que se serait-il passé ?
Ils savent que cette société, où la police tue chaque année une dizaine de noirs, arabes et autres non-blancs, ils n’en veulent pas.
Ils savent que personne ne mérite de mourir sous les balles de la police.
Personne.
Ils savent que trop de frères, fils, pères, maris, oncles, neveux, cousins, amis partent trop tôt sans que justice soit faite.
Ils savent qu’aujourd’hui, tout le monde est concerné, car c’est le problème de la société toute entière.

Aujourd’hui, la famille et les amis de Babacar ne lâchent rien. Après 15 longs mois d’attente et la négligence de l’ancien avocat, une enquête a été ouverte en mars dernier.

En occupant la rue ensemble, montrons notre soutien à Awa, à toute la famille Gueye et aux proches de Babacar.

FACE A LA MORT NOUS SOMMES IMPUISSANTS

FACE A L’INJUSTICE NOUS SOMMES DÉTERMINÉS

VENEZ MARCHER LE 2 DÉCEMBRE POUR BABACAR

ON N’OUBLIE PAS, ON NE PARDONNE PAS

Collectif Justice pour Babacar Gueye

  •  Ce samedi 02 décembre, pour rendre un dernier hommage à Nicolas Manikakis, tué le 21 novembre par un policier de la BAC, une marche s’élancera aussi demain samedi à 14 heures de son quartier de Collonges. Elle ralliera la place de Crête, là où il a trouvé la mort.Le collectif Justice pour Nico, à l’origine de cette initiative, appelle à « une marche respectueuse, calme et sans aucun débordement ».
  • 04 décembre, à Paris Gare du Nord, 14h : marche pour Massar, mort asphyxié entre les mains de la police, à 20 ans. Les proches de Massar et des organisations de militant.e.s se sont formés en collectif « Comité de soutien à la famille et aux proches de Massar », et exigent de connaître la vérité sur les conditions de cette mort survenue lors de son interpellation.

Cagnotte de soutien pour les frais d’obsèques
https://www.leetchi.com/c/obseques-de-sarr-serigne-khadim

24177002_407708399644977_1653771222569107094_n

Evénement facebook de cette marche –> Marche noire en l’honneur de Massad

 » MARCHE NOIRE EN L’HONNEUR DE MASSAR

Nous exigeons la vérité sur la mort de Massar, décédé le 22 novembre dernier après plusieurs jours passés en état de mort cérébrale. Massar s’est retrouvé dans le coma après une altercation avec la police.

Nous souhaitons nous battre pour connaître les tenants et les aboutissants de cette histoire. La version officielle ne nous satisfait pas; d’autant que Massar subissait un acharnement de la part des policiers de la Gare du Nord.

Massar se rajoute à la trop longue liste des hommes – noirs et arabes pour la plupart – morts entre les mains de la police.

Mobilisons-nous à Gare du Nord, là où il a fait son malaise cardiaque, pour exiger Justice. Rappelons à la police, à la justice et aux médias qui tentent de l’invisibiliser (et de le criminaliser ?), que Massar était quelqu’un et qu’il n’avait pas à mourir dans ces conditions.

Venez nombreux. Parce que Massar aurait pu être chacun d’entre nous, nous n’avons pas le droit de rester sans agir.

RDV dimanche 3 décembre à Gare du Nord (Paris), juste en face de l’Esplanade (à l’angle de la rue de Dunkerque et du boulevard Denain).

Pour en savoir plus sur cette affaire : http://contre-attaques.org/magazine/article/deces-apres

À relayer sans modération.

Comité de soutien à la famille et aux proches de Massar.

  • Rencontre-débat le 09 décembre à Paris autour du livre 100 portraits contre l’État policier. 

23843353_1737919376250391_7320651804768045117_n

Evénement fbk –> Débat autour du livre « 100 portraits contre l’Etat policier » 

« Le Groupe Anarchiste Alhambra vous convie à une présentation-débat autour du livre réalisé par le Collectif Cases Rebelles « 100 portraits contre l’État policier » aux éditions Syllepse le samedi 9 décembre à 16h. L’idée de ce rendez-vous est d’évoquer la thématique des crimes policiers racistes et d’y apporter une réponse révolutionnaire. Dans quelle mesure l’anarchisme se doit-il de lutter contre les pratiques mortelles de la police telle que la clé d’étranglement ainsi que les mesures discriminatoires comme les contrôles au faciès ? Comment mettre en œuvre au sein de l’extrême-gauche un militantisme résolument anti-colonialiste orienté en faveur de l’émancipation des personnes issues de l’immigration et des quartiers populaires ? Voici les questions que nous aborderons à l’occasion de cet événement. »

 

* **

 

PAS DE JUSTICE PAS DE PAIX!

Publicités