Article : « Radiographie des violences policières »

Selon le rapport publié ce lundi par l’Acat, une association chrétienne, les dérives graves des forces de l’ordre sont souvent ignorées par les autorités, et jouissent d’une certaine impunité.

Article paru dans Libération à lire en entier ici

Extrait:

 » Les commissariats

Parmi les 26 décès examinés, cinq sont survenus dans un véhicule ou un bâtiment des forces de l’ordre. En août 2014, à cinq jours d’intervalle, Abdelhak Goradia et Hocine Bourras trouvent la mort : le premier lors de son transfèrement entre le centre de rétention de Vincennes et l’aéroport de Roissy, le second dans un fourgon entre la maison d’arrêt de Strasbourg et le tribunal. Si la situation dans les commissariats s’est améliorée depuis les années 90, notamment grâce à la présence d’un avocat pendant les gardes à vue et à la généralisation de la vidéosurveillance, elle reste préoccupante. «Les violences sont loin d’avoir disparu», note l’Acat, qui cite le chef de service de l’unité médico-judiciaire de l’Hôtel-Dieu à Paris. En 2006, il affirmait que «sur les 50 000 examens que son service pratiquait chaque année, la moitié concernait des gardés à vue». 2 500 personnes disaient avoir été victimes de mauvais traitements, souvent relatifs à un menottage trop serré. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s