Décembre 2015 : En France sous Etat-d’Urgence : violences/ meurtres racistes d’Etat et impunité policière partout !

  • e47f75442145561e-3bb9d-a2fc63 décembre 2015 : Dans la nuit de mercredi à jeudi, du 2 au 3 décembre 2015, un ami lui a proposé de venir dormir chez lui, ce qu’il a fait. Au cours de la nuit, il s’est réveillé, comme pris d’une crise d’angoisse. Son ami est venu le calmer et il s’est rendormi. Puis il s’est à nouveau réveillé et il est allé chercher un couteau à pain avec lequel il s’est auto mutilé. Son ami a essayé de le maîtriser, sans y parvenir, et, ce faisant, il a été blessé. Cet ami a donc appelé les pompiers au secours. Les policiers sont arrivés sur les lieux. Face à cet homme armé d’un simple couteau à pain, la police, pourtant équipée de tazers, gazeuses, matraques, flash balls, l’a abattu de cinq balles dans le haut du corps. Cet homme s’appelait Babacar Gueye. Il était sénégalais. Il avait 27 ans.

https://justicepourbabacar.wordpress.com/

C’est ça l’Etat d’ Urgence…?!

Nous répondons qu’il y a surtout Urgence à ce que les violences policières et leur impunité cese!

Heuresement, des personnes ne baissent pas les bras face à ces injustices criantes, et ces brutalités et meurtres commis par des policiers et gendarmes. Des collectifs se créent et continuent d’exister pour continuer à dénoncer ces tas d’urgences, et nous voulons leur apporter tout notre soutien par notre lutte.

Unis contre toutes les formes de violences policières et contre les crimes racistes d’Etat!

  • 17 décembre 2015 : A Paris, dans le 12e arrondissement, dix-huit jeunes hommes et femmes dénoncent à la justice le racisme quotidien et la brutalité – faits de « violences volontaires aggravées », d’« agression sexuelle aggravée », de « discrimination » et d’« abus d’autorité » – de la part de policiers. Une plainte a étée déposée chez le procureur de la République de Paris. Source

babacar-121215

  • 19 décembre 2015 : événement de commémoration au Havre :  Justice et Vérité pour Abdoulaye Camara, tué 1 an avant, le 16 décembre 2014 de plus de 10 balles par un policier

« Entre le 7 août 2014 et le 22 avril 2015, 3 hommes âgés de 26 à 42 ans sont morts par l’action de la police au Havre. Le 16 décembre 2014, c’est mon frère Abdoulaye Camara qui a été tué. Il a reçu 26 balles au total, dont 10 balles tirées par un policier de la brigade canine du Havre. Vingt-six coups de feu ce n’est pas un accident. Leurs armes ne sont pas des jouets ; elles l’ont tué et on nous ment. Depuis, l’enquête piétine et nous devons nous battre pour que justice et vérité soient faites.

La police tue plus de 15 personnes chaque année. Se taire c’est accepter toute cette injustice. Notre combat, c’est pointer du doigt ces policiers qui tuent, mutilent et blessent en toute impunité, et de dénoncer cette justice qui acquitte sous la pression des syndicats policiers et des politiques. » Source

19d_abdoulaye_1-43cb4-7af46

19d_abdoulaye_2-32f7d-09a93

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s